Party Bollywood et autres parfums de l’Inde – Prises 1, 2 et 3

Le Party Bollywood et autres parfums de l’Inde – Prise 3, présenté le 19 mai 2007 au Cabaret du musée Juste pour rire.

Cette fête aux accents de Bollywood conjuguait chorégraphies, imagerie de l’Inde, musique bollywoodienne et autres musicalités d’inspiration indienne. Une opportunité unique pour le public d’effectuer une incursion au cœur du cinéma bollywoodien où bien souvent les danses chatoyantes, les chants et musiques indiennes diverses accompagnent les romances et les récits épiques.

Profondément ancré dans la culture de l’Inde, le cinéma de Bollywood, ce cinéma tourné en langue hindi, est bien plus qu’un divertissement. Avec une moyen entre 800 et 1200 films produits annuellement, il constitue un creuset au fond duquel les cultures régionales traditionnelles donnent naissance aux expressions de la nouvelle culture panindienne. Atteignant chaque jour quelque quatorze millions de spectateurs, le 7e art bollywoodien franchit de plus en plus les frontières de l’Inde et connaît une popularité grandissante en Europe, ainsi qu’au Québec.

Le programme de la soirée inclut diverses performances de danseurs et chorégraphes professionnels tels que Manijeh Ali de Silken Dance, Ina Bhowmick et Bollywood Blast, Virsa Punjab Da, Samantha Burnstein et autres, ainsi que des projections d’extraits chantés et dansés de films bollywoodiens pour une immersion totale dans la magie de ce cinéma. Accompagné d’un DJ surprise, le public a été également invité à se joindre à la fête et à danser aux rythmes de l’Inde.

Le Party Bollywood et autres parfums de l’Inde – Prise 3 est une soirée philantrophique venant en aide aux enfants de quartiers populaires de l’Inde. Les fonds recueillis lors de cette soirée ont été transmis à l’organisme « Jeunes musiciens du monde » qui offre une école de musique traditionnelle pour les jeunes en Inde. En tant que lieu d’exploration des richesses culturelles du pays, cette école désire promouvoir l’accès gratuit à la culture musicale indienne et donner une opportunité d’épanouissement personnel aux enfants démunis.

Party Bollywood et autres parfums de l’Inde – Prise 2

Soirée multidisciplinaire bénéfice avec diverses performances artistiques de danse, musique, et projections afin d’aider des enfants de l’Inde à avoir accès à une éducation musicale traditionnelle, au Cabaret du Musée Juste pour rire, le 11 août 2006. Avec la participation de Manijeh AliBollywood BlastChristine GermainDesi Dhamaka, Tarun Kapoor et autres.

Cliquez ici pour lire Bollywood Party at Cabaret: Bollywood Squares, un article de Isa Tousignant, parut dans le journal Hour, le 10 août 2006.

Party Bollywood et autres parfums de l’Inde – Prise 1

Soirée multidisciplinaire bénéfice avec diverses performances artistiques de danse, musique, et projections afin d’aider des enfants de l’Inde à avoir accès à une éducation musicale traditionnelle, à La Sala Rossa, le 2 septembre 2005. Avec, entre autres, la participation de Manijeh Ali qui a performé un puja en danse classique de l’Inde du sud (Bharata Natyam) pour l’ouverture de la soirée, suivie d’Ina Bhowmick et de sa troupe Bollywood Blast, qui ont performé une fusion de différents types de dances du Rajasthan à Mumbai, etc.

Cliquez ici pour lire l’article Cine-masala de Rupert Bottenberg, parut dans le journal Mirror, le 1 septembre 2005.

Dans sa rétrospective de l’année 2005, parut dans le journal Mirror, le 22 décembre 2005, Rupert Bottenberg écrivait:

The best show of ’05 was not in fact a concert. There were a couple of dance performances at Caroline Tabah’s Bollywood party at la Sala Rossa on Sept. 2, sure, but the main course was the procession of outstanding song-and-dance numbers from Indian pop cinema, projected on a large screen. The enraptured crowd was a kick, dancing along in uniform face-forward formation, and the dose of good cheer lingered for days. Another one and soon, Caroline, s’il vous plait.

Publicités