Le Jardin d’Amour

« J’ai été invité à la Fête de la Vie et j’ai joué tant que j’ai pu… »
-Rabindranath Tagore

Conçu et dirigé par Caroline Tabah, Le Jardin d’Amoursoirée de clôture du Festival Accès Asie de Montréal, eut lieu le 24 mai 2008 à 21h00, au Studio du Musée Juste pour Rire, situé au 2109, boul. Saint­-Laurent, à Montréal. Les fonds amassés ont été versés à la fondation pour l’éducation Asha, une association caritative qui permet à des enfants défavorisés de l’Inde d’accéder à l’éducation.

Le Jardin d’Amour était une grande fête colorée constituée principalement de deux parties: D’abord, une partie spectacle dans laquelle les gens découvrirent les fleurs variées du riche jardin fabuleux qu’est l’Inde. Au cours de ce voyage, à travers diverses régions indiennes, les parfums de ces fleurs magnifiques ont pris la forme de danses et de musiques. Au programme des danseurs et musiciens de renommée internationale: danse Kathak avec la danseuse et chorégraphe Sudeshna Maulik, chant classique hindoustani avec le grand chanteur Vinay Bhide, danse bollywoodienne avec Bollywood Blast, chorégraphie inspirée de la danse perse et classique de l’Inde avec la danseuse et chorégraphe Manijeh Ali de Silken Danse, Les Derviches Tourneurs du Centre Soufi Naqshbandi de Montréal, danse Bhangra avec Gabroo Punjab Dey, danse orientale fusion avec la troupe Sanaa Danse, les fameux musiciens The Dhol Foundation, et autres surprises.

Et puis il y avait aussi l’Amour, toujours l’Amour… dont celui qui jaillit des mots de grands auteurs indiens tels Rabindranath Tagore, Kabir. Et cet Amour qui est au cœur de tout film de ce cinéma populaire indien qu’on appelle Bollywood.

Dans la seconde partie, les gens étaient invités à danser, à s’amuser dans un souffle chaud et heureux où se conjuguait imagerie de l’Inde, musique bollywoodienne ainsi que d’autres musicalités et vibrations d’inspiration indienne. Avec une participation spéciale de VJ Kid et VJ Athanore.

Une soirée ponctuée d’extraits chantés et dansés de films de Bollywood, pour une immersion dans la magie de ce cinéma. Le Jardin d’Amour était une fête dans laquelle se retrouvait différents aspects culturels de l’Inde: sa musique, ses danses, sa poésie, ses imageries… Et son amour du sacré, de la dévotion, amour de l’image et du son, amour du rêve et amour de l’émotion…

Célébrons ! Embrassons la vie !

Photo: André BergeronPhoto: André BergeronPhoto: André Bergeron

Photo: André Bergeron

Photo: André BergeronPhoto: André BergeronPhoto: André BergeronPhoto: André Bergeron

Photo: André Bergeron

Photo: André BergeronPhoto: André BergeronPhoto: André Bergeron

Photographies de André Bergeron.

Publicités